Projet RPG Maker Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
La nuit du making
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Répondre au sujet    Projet RPG Maker Index du Forum » Général » Le Projet Sujet précédent
Sujet suivant
La nuit du making
Auteur Message
Azzurox
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 80

Message La nuit du making Répondre en citant
Oui bien sur. Pour l'instant j'en suis ou le mec s'est fait frapée et j'ai déjà fait l'intro.


Sam 26 Nov - 20:16 (2011)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Sam 26 Nov - 20:16 (2011)
Resthal


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2011
Messages: 69
Localisation: Dans un trou paumé

Message La nuit du making Répondre en citant
Je crois que je ne vais pas avoir le temps de terminer, je dois arrêter l'ordi à 21H. Ce que je vous propose, c'est de terminer toutes les énigmes sans moi car de toute façon, j'ai plus aucune idée. Je vais écrire tous les dialogues et les scènes mais si vous voulez terminer les énigmes faites le, moi je pourrai pas.

_________________
Le blues, c'est comme la vie. Répétitif mais on y prend vite goût.

Sam 26 Nov - 21:42 (2011)
Resthal


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2011
Messages: 69
Localisation: Dans un trou paumé

Message La nuit du making Répondre en citant
Voilà le 3ème niveau. Il n'y a pas l'énigme. Il faudra dans ce niveau empêcher les villageois de faire peur à l'homme. Il va donc falloir les effrayer, bloquer leur passage ect...
3ème niveau : La rue
RTP : Ville fortifiée
L’homme est en train de courir au milieu de la rue toujours suivi par le fantôme. Il se trouve dans une rue (pour les maisons utilisent les murs d’enceinte en briques, ils collent plus que les murs normaux de maisons). Il y a plusieurs piétons.
Il s’arrête.
Le Fantôme aussi.
Fantôme : Pourquoi a-t-il prit un tel détour ? Il y avait plus simple pour sortir de la ville.
La caméra remonte et montre un villageois faisant face.
Villageois énervé : Qu’est-ce que tu fous là ?
Comment ont-ils pu te libérer ?
-Ce ne sont pas tes affaires ! Écartes-toi de mon chemin, maintenant !
Villageois énervé : Ce serait trop facile. Tu souilles ce quartier rien que par ta présence !
-S’il te plaît, je veux juste aller chez moi. Je quitte la ville après.
Villageois énervé : Quoi ?! Tu penses vraiment que l’on va te laisser t’en tirer ainsi ? Après ce que tu as fait ?!
-Je suis innoce…
Villageois énervé : Tu es coupable ! Pas la peine de le nier ! Nous savons tous que tu es coupable ! C’est un fait et même si je ne sais pas comment le juge a pu te libérer, tu ne t’en sortiras pas sans avoir subi un châtiment.
Tout le monde se tourne vers l’homme.
-Comment oses-tu me juger ? Comment peux-tu croire que tout cela s’est passé comme tout le dit ?
Villageois énervé : Parce que tout le monde le dit justement. Tu es seul. Je te laisse une dernière chance. Avoue aux autorités ton crime et nous te laisserons partir.
-Plutôt crever que de dire que je l’ai tuée !!!
Silence
Villageois énervé : Alors meurt !
Ils se jettent tous sur lui. Flash. Bruit d’épée. Le villageois est immobile devant l’homme. Tout le monde reste à distance.
Villageois énervé : Il…Il…il est armé !
-Ne m’oblige pas à les utiliser. Maintenant écouter moi tous ! Un seul pas dans le mauvais sens et je le tue. Et pour ceux qui pensent qu’ils peuvent être plus rapides que ma lame, sachez que j’en ai une autre. Allez, avance !
Fantôme : Non ! S’il le tue, je ne pourrais plus l’aider. Il faut que je fasse en sorte qu’il ne se sente pas menacé.
 
 
Villageois énervé : Voilà on est rendu. Maintenant, relâche-moi.
- Tu crois vraiment que je vais te relâcher pour que tu ailles me dénoncer aussitôt ?! Après tout ce que tu as dit ?!
Villageois énervé : Je m’excuse, je m’excuse. Par pitié, j’ai une femme et des enfants à nourrir.
Silence. L’homme se retourne.
-Très bien. Vas-y, dégage de ma vue maintenant.
Villageois énervé : Hein ?!
-T’es sourd, je t’ai de dégager ! Fais le avant que je change d’avis ! Et si, tu me dénonces aux gardes, je reviendrai et là, je n’aurais plus de pitié.
Villageois énervé : Oui, je m’en vais. Merci de ta clémence.
Le villageois s’en va. L’homme se retourne.
-Je suis désolé…j’espère que tu pourras me pardonner un jour.
Il rentre dans la maison.
Un cristal apparait.


Pour les deux autres missions, j'ai prévu :
- Une course poursuite avec la fille de l'homme qui se trouvait dans sa maison (voilà pourquoi il a fait un détour) sur les toits où il faudra déblayer le passage au fur et à mesure.
-Une scène finale où il y a toute la garde où il faudra mettre le bazar général (utilisation de feu, d'explosif ect...)
J'écrirai tous les dialogues ect...
Bon sinon quand même l'intrigue principale : Cet homme est accusé d'avoir tué sa femme (d'où l'animosité de tous les autres envers lui). Celle-ci s'est en fait suicidée et elle revient sous forme de fantôme pour éviter que ses proches ne souffrent. A la fin, l'homme et sa fille prennent une barque pour s'enfuir de l'île.

_________________
Le blues, c'est comme la vie. Répétitif mais on y prend vite goût.

Sam 26 Nov - 21:59 (2011)
Azzurox
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 80

Message La nuit du making Répondre en citant
Ok bon, désolé je mangeais. Bon bah merci, je me débrouillerai pour le reste alors. Bonne soirée


Sam 26 Nov - 22:00 (2011)
Resthal


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2011
Messages: 69
Localisation: Dans un trou paumé

Message La nuit du making Répondre en citant
Si tu arrives à trouver mieux pour la deuxième énigme, n'hésite pas. Moi de toute façon, je vais écrire tous les dialogues ce soir sur papier et demain matin on les intègre. Si tu veux, tu peux me passer directement le jeu, je peux me débrouiller pour rajouter tous les dialogues et j'en profiterai pour rajouter les effets sonores, voir ce qui est mieux. J'essaierai aussi de rendre le jeu autonome (avec un installateur, j'ai vu ça sur Oniro). Allez, bonne chance et bonne soirée.

_________________
Le blues, c'est comme la vie. Répétitif mais on y prend vite goût.

Sam 26 Nov - 22:10 (2011)
Azzurox
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 80

Message La nuit du making Répondre en citant
http://www.mediafire.com/?u3qwvnxend6vf9v
Bon voilà ce que j'ai eu le temps de faire. Donc en gros, j'ai déjà fait les dialogues. Malheureusement, il est 5h30 du mat et j'ai horriblement mal à la tête. Du coup je n'ai pas eu le temps de faire la scène final et pour la mission avec la fille, j'ai détourner faute de temps aussi. Donc je compte sur toi si tu as le temps pour rajouter vite fait une musique sur chaque map et peut être faire la scène final si tu as le niveau suffisant. Je déconseille d'aller bidouiller dans ma programmation, tellement elle est chaotique. Je te préviens aussi que j'ai un bug d'apparence dans la cour du chateau avec une caisse et les cadavres des gardes. Tu comprendra quand tu verra. Voilà, et si tu n'a pas le temps, tu fait juste une map vite fait où ils se barrent de l'ile.

Et aussi, si tu pouvais poster rendre le jeu par toi même, ça m'arrangerai. Car je ne suis pas sur de me réveiller avant midi. Donc si je ne répond pas sur le forum à 11H45 tu poste. Voilà, je sais que c'est beaucoup demander mais je suis ressemblant à un zombie en ce moment.


Dim 27 Nov - 06:36 (2011)
Azzurox
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 80

Message La nuit du making Répondre en citant
l'adresse ou il faut envoyé le jeu: exaheva@hotmail.com


Dim 27 Nov - 06:41 (2011)
Resthal


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2011
Messages: 69
Localisation: Dans un trou paumé

Message La nuit du making Répondre en citant
Bon, j'abandonne. Y a vraiment trop de trucs à faire et trop de trucs à corriger. Il faudrait que je refasse tout le jeu si je veux m'y retrouver (car oui, c'est vraiment le bordel). J'avoue que je pensais que tu aurais mieux mappé. Je crois que l'on a besoin tous les deux de s'entraîner si on est pas capable de faire un petit jeu comme ça. Moi d'un côté, je vais devoir approfondir mes connaissances en gameplay et toi bah tu vas devoir t'améliorer en event et en mapping parce qu'il y a selon moi, des lacunes :
-Je passe à travers les murs du premier niveau.
-A la fin du premier niveau le héros disparaît.
-Si on revient à nouveau sur la map, le garde réapparaît.
-Les tapis dans les prisons, ça le fait pas.
-Pour éviter un changement d'apparence, utilise la fonction direction fixe et annule marche animée.
-La pluie dans les bâtiments c'est moyen.e
Enfin bon, là je fais que des critiques mais je n'ai pas fait grand chose moi non plus. Bref, il va falloir que l'on s'entraîne tous les deux si on veut faire un projet plus gros. On va devoir mettre Paradoxe de côté, on a pas les épaules pour faire un jeu comme ça.

_________________
Le blues, c'est comme la vie. Répétitif mais on y prend vite goût.

Dim 27 Nov - 11:03 (2011)
Resthal


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2011
Messages: 69
Localisation: Dans un trou paumé

Message La nuit du making Répondre en citant
Je pense que l'on va devoir recommencer aux bases si on veut faire des jeux plus pointus.

_________________
Le blues, c'est comme la vie. Répétitif mais on y prend vite goût.

Dim 27 Nov - 11:07 (2011)
Azzurox
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 80

Message La nuit du making Répondre en citant
Nan mais, dit toi bien que c'est vraiment une histoire de temps, je sais bien que les maps étaient moche à cause d'un manque de temps comme toujours. La programmation baclé par manque de temps aussi. Je n'ai pas enlevé les gardes quand on revient car je me suis dit qu'on ne reviendrait pas tout simplement. Je n'ai pas refait de test du jeu après avoir ajouter la pluie par pur flemme je l'avoue. Pour enlever la pluie, il suffisait de désactivé l'interrupteur pluie. Il faisait appel à un événement commun.


Dim 27 Nov - 12:47 (2011)
Resthal


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2011
Messages: 69
Localisation: Dans un trou paumé

Message La nuit du making Répondre en citant
Je vois. On est juste pas prêt pour ce genre d'exercice. Par contre, je te propose quelque chose. On continue quand même ce jeu et on essaye de faire quelque chose de propre.

_________________
Le blues, c'est comme la vie. Répétitif mais on y prend vite goût.

Dim 27 Nov - 13:01 (2011)
Azzurox
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 80

Message La nuit du making Répondre en citant
Oui, c'est ce que j'ai dit sur Oniro. J'ai envie de terminer quand même le jeu. Mais pour l'instant j'ai du boulot pour demain.
Et si on se refait une nuit du making, il faudra vraiment trouver un truc avec une programmation presque nul j'ai envie de dire.


Dim 27 Nov - 13:05 (2011)
Resthal


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2011
Messages: 69
Localisation: Dans un trou paumé

Message La nuit du making Répondre en citant
Je dis pas faire une nouvelle nuit, mais le terminer tranquillement à notre rythme.

_________________
Le blues, c'est comme la vie. Répétitif mais on y prend vite goût.

Dim 27 Nov - 13:07 (2011)
Azzurox
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 80

Message La nuit du making Répondre en citant
Oui je sais mais moi je te dit que si un jour, on décide de s'en refaire une, il faudra faire un truc moins long à prorammer.


Dim 27 Nov - 13:22 (2011)
Resthal


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2011
Messages: 69
Localisation: Dans un trou paumé

Message La nuit du making Répondre en citant
Oui, c'est vrai que là, j'y suis allé un peu fort ^^.

_________________
Le blues, c'est comme la vie. Répétitif mais on y prend vite goût.

Dim 27 Nov - 14:01 (2011)
Contenu Sponsorisé






Message La nuit du making

Aujourd’hui à 17:53 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Projet RPG Maker Index du Forum » Général » Le Projet Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com